vendredi 30 avril 2010

La biographie Prophétique E01 1/3

Partie 1/3

C’est le premier épisode de la série "La Biographie Prophétique" (Seera Nabawiya) présentée par Sheikh Nabil Al-Awadi pendant le Ramadan 1429 / septembre 2008. Cette série parle de la vie du prophète Mohammad de sa naissance jusqu'à sa mort -Prières et Salut d'Allah sur lui-.
Le premier épisode parle des origines des arabes et leur situation sur la péninsule arabique avant la révélation.

+ de vidéos ici

Hadith ~ Arrose le jardin

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Selon Abou Hourayra (que Dieu lui accorde Sa satisfaction), le Prophète (bénédiction et salut de Dieu sur lui) a dit:

“Alors qu’un homme marchait dans une terre aride, il entendit tout à coup une voix s’adressant à un nuage:

“Arrose le jardin d’untel”. Aussitôt le nuage se déplaça et déversa son eau dans un terrain couvert de pierres noires. Une rigole recueillit toute cette eau.

L’homme suivit le parcours de la rigole et trouva un homme debout dans son jardin, détournant l’eau avec sa houe. Il lui dit: “O esclave de Dieu! Quel est ton nom?”

Il dit: “Untel” (le nom prononcé par la voix). Puis il lui dit: “O esclave de Dieu! Pourquoi me demandes-tu mon nom?”

Il dit: “J’ai entendu une voix dans le nuage dont voici l’eau dire: “Arrose le jardin d’untel (ton nom)”. Comment donc gères-tu ton jardin?”

Il dit: “Maintenant que tu m’as dit cela, sache que j’attends ce qui pousse de cette terre, je fais aumône de son tiers, je mange le deuxième tiers et je remets en terre le reste”. (Rapporté par Moslem)

Source:

Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux) de l’Imam Mohieddine Annawawi 631 – 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 59, Page 203, Numéro 559

Hadith ~Premier homme à être condamné

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.


Abou Hourayra (que Dieu lui accorde Sa satisfaction) a dit: "J'ai entendu dire le Messager de Dieu (bénédiction et salut de Dieu sur lui): "Le jour de la résurrection, le premier homme à être condamné sera l'un de ces trois:


1. Un homme mort en martyr. On le fait venir, Dieu lui montre Ses bienfaits à son égard et il les reconnaît. Il lui dit: "Qu'as-tu fait de ces bienfaits?" Il dit: "J'ai combattu pour Ta cause jusqu'au martyre". Il dit: "Tu mens. Mais tu as combattu pour qu'on dise: "C'est un homme audacieux", et on l'a dit". IL ordonne alors qu'on le traîne sur sa face et qu'on le jette au Feu.


2. Un homme qui apprit la science, l'a enseigné aux autres et a lu le Coran. On le fait venir, Dieu lui montre Ses bienfaits à son égard et il les reconnaît. Il lui dit: "Qu'as-tu fait de ces bienfaits?" Il dit: "J'ai appris la science, je l'ai enseignée et j'ai lu le Coran par amour de Toi". Il dit "Tu mens. Mais tu as appris la science pour qu'on dise: "Il est savant", et on l'a dit. Tu as lu le Coran pour qu'on dise: "C'est un lecteur du Coran", et on l'a dit". Il ordonne alors de le traîner sur sa face et de le jeter au Feu.


3. Un homme à qui Dieu a assuré une situation aisée et lui a donné toutes sortes de richesses. On le fait venir, Dieu lui montre Ses bienfaits à son égard et il les reconnaît. Il lui dit: "Qu'as tu fait de ces bienfaits?" Il dit: "Je n'ai pas laissé un seul domaine ou Tu aimes qu'on dépense sans y mettre mon argent par amour de Toi". Il dit: "Tu mens. Mais tu as fait cela pour qu'on dise: "C'est un homme généreux", et on l'a dit". Il ordonne alors qu'on le traîne sur sa face et qu'on le jette au Feu". (Rapporté par Moslem)

Source:
Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux) de l'Imam Mohieddine Annawawi 631 - 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Hadith : Chapitre 127, Page 457, Numéro 1615

jeudi 29 avril 2010

La Fréquentation


Allâh dit dans Son noble Livre :
« Le jour où l'injuste se mordra les deux mains et dira: "(Hélas pour moi!) Si seulement j'avais suivi chemin avec le Messager!...
Malheur à moi! Hélas! Si seulement je n'avais pas pris "un tel" pour ami!... Il m'a, en effet, égaré loin du rappel (le Coran), après qu'il me soit parvenu". Et le Diable déserte l'homme (après l'avoir tenté). »

(S25/V27 à 29)


Attention la mauvaise compagnie apporte plein de maux dont :
- La colère d'Allah
- Elle rend les cœurs malades
- Elle te fait perdre ton temps
- Elle est source de péchés
- Elle t'amène une mauvaise réputation
- Elle te rapproche du mal et t'éloigne du bien


Et Allah nous rappelle dans son noble livre :


« Tu n'en trouveras pas, parmi les gens qui croient en Allah et au Jour dernier, qui prennent pour amis ceux qui s'opposent à Allah et à Son Messager, fussent-ils leur pères, leurs frères ou les gens de leur tribu ».
(S58/V22)


Font partie des gens qui s'opposent à Allah et à Son Messager :
- Les Mécréants
- Les gens de l'innovation
- Les gens du Taghût
- Les gens des Passions


Attention, ne pas les fréquenter, ne va pas dire qu'il faut avoir un mauvais comportement envers eux!!!


A méditer Insha'Allah et prenez garde à votre entourage !


Qu'Allah nous guide sur le droit chemin !

Amine !

lundi 26 avril 2010

Hadith ~ Maison au Paradis


Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Oummou Habiba (que Dieu lui accorde Sa satisfaction), la mère des
Croyants, a dit:
"J'ai entendu dire le Messager de Dieu (bénédiction et
salut de Dieu sur lui):
"Chaque fois qu'un Musulman fait pour Dieu douze
unités(*) de prière surérogatoires autres que les prières obligatoires,
Dieu lui construit obligatoirement une maison au Paradis".

(Rapporté par
Moslem)

(*): Ces douze unités de prière sont réparties de la façon suivante:


1. 2 unités de prière avant la prière de l'aube (Fajr).
2. 4 unités de prière avant la prière de Midi (Dhuhr).
3. 2 unités de prière après la prière de Midi (Dhuhr).
4. 2 unités de prière après la prière du coucher du soleil (Maghrib).
5. 2 unités de prière après la prière de la nuit (Ishaa).

Source:
Riyad as-Salihin (Les Jardins des vertueux) de l'Imam Mohieddine Annawawi 631 - 676
Traduction et Commentaire du Dr Salaheddine Keshrid (Tunisie)
Éditeur: Dar Al-Gharb Al-Islami
Chapitre 109, Numéro 1095, Page 342

mercredi 21 avril 2010

Le corps du Pharaon

Allah (exalté soit-Il) dit- ce qui peut être traduit comme : 
 
« Nous allons aujourd'hui épargner ton corps, afin que tu deviennes un signe à tes successeurs. » (Yoûnous - (JONAS) : 92).
 
Le cadavre du Pharaon de Moïse, encore à découvert, constitue un témoignage concret sous forme de corps embaumé ayant connu Moïse (Paix sur lui), renié ses demandes et l’ayant chassé à sa fuite puis mort durant cette poursuite.
 
Allah a conservé son cadavre de la lésion totale pour qu’il devienne un signe pour les les gens, exactement comme le noble Coran a mentionné. 
 
 
imageimage

 

dimanche 18 avril 2010

Imagine-toi la vision du Paradis et de l'Enfer


Imagine l'accueil de ces anges, porteurs de joie, si Dieu t'a affermi ; les coups qu'ils donneront, de leurs pieds, sur les parois de ta tombe qui s'ouvrira ainsi sur le Feu, promis à l'âme faible.
 
Puis, imagine ce Feu aux flammes incandescentes et la parole de ces anges, porteurs du Décret divin. Tu verras ce que Dieu t'a épargné. A cette vue, la joie et l'allégresse de ton cœur s'accroîtront, et tu auras ainsi la certitude de ta délivrance du Feu.

Imagine les coups que les deux anges donneront de leurs pieds sur les parois de ta tombe qui s'ouvriront et te feront découvrir le Paradis avec ses ornements et ses bienfaits. Ils te diront: « Ô serviteur de Dieu ! Regarde ce que Dieu ta préparé : C'est là ta demeure et c'est là ton devenir ».

Imagine la joie de ton cœur et ton allégresse quand tes yeux verront les délices du Paradis et la splendeur de son royaume, et quand tu apprendras que cette félicité et cette splendeur, t'ont été destinées.

Dans le cas contraire, imagine, si tu es écarté de la vision du Paradis, que tu entendes les deux anges te dire: « Regarde ce dont Dieu le Très-Haut t'as privé ». Quand tes yeux verront le Feu, ces anges te diront: « Regarde ce que Dieu a préparé pour toi. C'est là ta demeure et c'est là ton destin ».

En ce monde, prends conscience de l'immensité de ce danger, de l'angoisse et du tourment qui t'accableront jusqu'à ce que tu saches lequel des deux états sera le tien dans la tombe. Puis, prends conscience de l'anéantissement et du malheur qui s'ensuivront. Tes articulations seront tranchées, tes os ne seront plus que poussière et ton corps sera complètement décomposé. Par contre, le tourment ou la joie ne quitteront pas ton âme, en attendant, au Jour de la résurrection, de subir la Colère de Dieu et Son châtiment ou bien d'être pleinement satisfait de Son agrément et de Sa récompense. Dans cette perspective, ton âme attend l'Amonce de ton rang au Paradis ou de ton séjour dans le Feu.

Ô combien seront amers les gémissements de ton âme et tes lancinantes angoisses ! Ô combien sera-t-elle empressée dans sa joyeuse attente de l'Heure où le nombre de morts parviendra à son terme et où la terre et les cieux se videront de leurs habitants et deviendront inanimés après avoir été en perpétuel mouvement. Aucun bruit ne se fera plus entendre et personne ne sera plus en vie. Il ne demeurera que l'Omnipotent, le Très-Haut, l'Éternel, l'Unique, Seul avec Sa grandeur et Sa majesté. Puis, ton âme se fera surprendre par l'Appel de l'Hérault et toutes les créatures avec toi. Vous allez comparaître, tous ensemble, vils et impuissants, devant Dieu, le Tout-Puissant.
 

Imagine-toi les questions des deux Anges



Imagine lorsque ton cœur se transportera de joie et d'allégresse ou bien s'emplira de tristesse et de larmes, alors que tu te trouveras piégé dans la tombe, fosse au fond terrifiant, saisi par l'apparition effarante des deux anges et leurs questions au sujet de ta foi en ton Seigneur. Tu célébreras, d'une voix ferme, la Gloire de ton Seigneur ou bien tu resteras perplexe, dans le doute et déconcerté.
 
Imagine la voix de ces deux anges quand ils t'appelleront et te feront asseoir à même le sol pour te contraindre à écouter leurs questions.

Imagine-toi, assis dans l'exiguïté de la tombe, alors que ton linceul aura été rabaissé jusqu'au niveau de tes reins et que le coton de tes yeux sera tombé à tes pieds.

Imagine cette scène et fixe ton regard hagard sur leurs vivantes présences et l'énormité de leurs corps. Si tu les vois dans leur aspect bienveillant, la certitude du succès et du salut gagnera ton cœur. Mais si tu les vois dans leur aspect hideux, la certitude de la perdition et de la ruine dominera ton cœur.

Imagine leurs voix, le ton de leurs paroles et de leurs questions. C'est alors que tu connaîtras l'affermissement venu de la part de Dieu, s'Il t'affermit. Ou ta perplexité et ton égarement s'Il t'abandonne à toi-même. Imagine ta réponse aux anges, fait de certitude ou d'hésitation et perplexité.

samedi 17 avril 2010

La souffrance de la mort


Imagine que tu es terrassé par la mort. Tu n'émergeras de la terre que pour le Rassemblement devant ton Seigneur. Imagine que la mort vienne t'arracher à la vie. Tu es là agonisant, saisi de suffocations, en proie à de terribles vertiges, à cette obsédante angoisse, à cette anxiété mortelle.

L'ange commence alors à tirer ton âme à partir de tes pieds. Tu ressens la souffrance de cet arrachement de la plante de tes pieds. Cette extirpation, s'opérant par coups successifs, provoque l'agonie qui va arracher l'âme de toutes les parties de ton corps. Elle opère à partir de ta partie inférieure et remonte à ta partie supérieure jusqu'à ce que l'angoisse en toi parvienne à son paroxysme, que la souffrance de la mort envahisse la totalité de ton corps et que ton coeur, tourmenté et anxieux, attende la Notification de Dieu, à savoir celle de Sa colère ou de Son agrément. Tu sais déjà qu'il n'y aucun échappatoire pour toi : tu es astreint à entendre l'un ou l'autre des messages de l'ange chargé de s'emparer de ton âme.
 
Au moment où tu seras saisi par cette incessante angoisse et où tu ressentiras la souffrance de la mort avec ses vertiges enivrants, tu éprouveras alors une intense anxiété, en attendant l'un des deux verdicts de l'Annonce de ton Seigneur. Voilà que subitement tu verras la face de l'ange de la mort soit dans sa forme la plus agréable, soit dans son aspect le plus laid. Tu le regarderas tendre sa main vers ta bouche pour dégager ton âme de ton corps. Lorsque, au fond de toi, tu te sentiras avili, tu verras cette scène de tes yeux et tu verras le visage de l'ange de la mort. Ton coeur sera suspendu à l'Annonce, attendant laquelle des deux nouvelles te surprendra.
 
Quand tu entendras le ton de la voix de l'ange te dire: « Réjouis-toi, ô ami
de Dieu, de l'agrément de Dieu et de Sa récompense. »
ou bien « Réjouis-toi, ô
ennemi de Dieu, de Sa colère et de Son châtiment ».
Dès lors, tu auras la certitude de ta réussite et de ton succès. l'assurance s'établira alors dans ton coeur. Ton âme apaisée s'élancera vers Dieu. Ou bien tu auras la certitude de ta ruine et de ta perte. Après quoi, l'extrême désespoir s'emparera de ton cceur, ou la joie de l'espoir s'y installera, dès lors que le délai de ton existence en ce monde aura atteint son terme, que ta trace s'y sera effacée et que tu auras été transporté dans la Demeure des anciennes nations ayant vécu avant toi.

L'Ange de la Mort...


Il était 4 h du matin
Lorsque la mort frappa à la porte.
Qui est-ce ? S'écria l'homme hébété.
Je suis Izraël. Laisse-moi donc entrer!
Alors l'homme se mit à trembler,
Comme pris d'une fièvre subite.
Il cria à sa femme endormie :
Ne le laisse pas me prendre la vie !

S'il vous plaît, O Ange de la mort !
Laissez-moi, je ne suis pas encore prêt.
Ma famille vit à mes dépens,
De grâce, ton acte suspend.

Déjà l'ange de la mort se tenait au seuil de sa porte.
Ô mon ami, l'ordre d'Allah ne peut être différé,
Prépare-toi, pour la tombe,
C'est pour maintenant.
 
Je te couvrirai d'or,
Mais épargne-moi la tombe sombre.

Pourquoi as-tu peur, ô homme, de mourir selon le voeu d'Allah ?
Viens, souris-moi et ne t'attriste point,
Soit heureux de revenir vers Lui.
 
Ô ange j'ai honte de moi, je n'avais pas le temps de penser à Allah,
Du matin au soir, je faisais ma richesse sans pensée pour ce moment.
Aux ordres d'Allah, je n'ai point obéi,
Tout comme jamais, cinq fois par jour, je n'ai prié.
Les "Ramadhan" venaient, les "Ramadhan" passaient,
Mais toujours sans mon repentir.
Le Hajj fut déjà Faraz sur moi,
Mais de mon argent, je ne voulus point me départir.
La charité, j'ignorais,
Mais l'usure et l'intérêt, je m'en accaparais.
Mes engagements, j'oubliais.
L’administration, je craignais,
De ma foi, j'avais honte.
Le blâme des mécréants m’effrayait.
La détresse de mes frères m’ennuyait.
Les artifices de ce monde m'attiraient.
Les mécréants, j'imitais,
Le champagne et le vin, j'appréciais.
Les femmes m'attiraient.
Malheur sur moi!
Ô ange, accorde-moi donc un sursis.
 
J'ai peur, dit l'ange, que ce moment soit le dernier de ta vie .
Ne sais-tu pas, qu'à la mort, goûtera chaque âme ?
Tu as vécu dans ce monde et tes parents tu as négligé,
Tandis que le mendiant, affamé, tu repoussais.
Tes filles chantent et dansent dans les boîtes de nuits.
Tes fils se sont perdus avec des femmes sans vertu ni foi.
Au lieu de procréer des musulmans,
Tu as fait de tes enfants des mécréants.
Riches, mais si pauvres !
L'appel du muezzin, tu ignorais,
Tout comme le Coran t'est étranger.
Tes promesses ne furent jamais tenu,
Et ton arme favorite était la calomnie.
Tes employés, tu sous-payais,
Et le fruit de leur travail, tu récoltais,
Jamais partagé avec le pauvre ou l'orphelin.
Les malades tu fuyais la compagnie.
 
Ô ange de la mort,
Je sais, j'ai honte
Que n'ai-je reçu de ta part,
Des signes, quelques avertissements,
De cette mort si imminente !
Âme misérable, le Créateur y a pourvu.
Point donc ne L'insulte, Il est parfait.
Mais à Ses signes tu restais sourd et aveugle.
 
Tes cheveux blancs t'annonçaient le retour...
Ta vue faiblissante t'annonçait le retour...
Ta force qui s'étiole t'annonçait le retour..
Ton échine recourbée t'annonçait le retour...
Voilà des avertissements suffisants,
Pour des gens qui réfléchissent !
Mais ta préoccupation se confinait à ce monde.
 
Puisque le Coran tu as ignoré,
Sache au moins alors, qu'il y était écrit
Que ce monde n'est qu'un éclair devant l'éternité.
Mais les avertissements du Coran, tu as dédaigné!
 
Cesse de pleurnicher, O humain!
Vers ton Créateur sera ton retour,
Car ton âme je la prends maintenant.
Le répit m'est interdit.
 
Un cri de l'homme et sur le sol il s'affaissa.
Son corps immobile, son visage éteint.
Il semblait se reposer, du sommeil éternel.
Son corps ne pouvait simplement plus exprimer
La douleur alors toujours intense de l'âme qu'on arrache.
 

La vie, des fois, peut réserver des surprises, mais jamais la mort.
Car enfin, chacun sait bien, qu'il est né... pour un jour, mourir !

Les bienfaits de l'amour en Allah ici bas

Première Porte vers la Foi
 
Selon Abou Houreyra le Prophète
(pbAsl) a dit :
" Par Celui qui tient mon âme dans Sa main, vous n'entrerez au Paradis que lorsque vous croirez, et vous ne croirez vraiment, que lorsque vous vous aimerez " [ Hadith rapporté par muslim ]

 
La douceur de la Foi
 
Selon Anas le Prophète
(pbAsl) a dit :
"Trois caractéristiques, celui qui les possède, découvre grâce a elle la douceurde la foi : Qu'Allah et son messager lui soient plus chers que tout le reste. Quand il aime quelqu'un, il l'aime en Allah. Qu'il lui répugne de retourner à la mécréance, après qu'Allah l'en ait sauvé, comme il lui répugne de se voir jeté au feu" [ Hadith unanimement reconnue authentique ]

 
L'amour d'Allah

Selon Abou Houreyra Un homme alla rendre visite a un ami; Allah lui posta en chemin un ange qui lui dit :
-"Où vas tu ?"
-"Je vais rendre visite à untel, mon frère" dit-il
-"Pour lui demander un service ?"
- "Non" répondit l'homme
- "Est ce qu'un lien de parenté vous unis"
- "Non"
- "Vas tu le voir pour un bienfait rendu ?"
- "Non"
-"Pourquoi alors vas tu le voir ?"
- "parce que je l'aime en Allah" dit-il
-"Apprends alors" dit l'ange "qu'Allah m'a envoyé, pour te dire qu’Allah t'aime comme tu as aimé ton frère pour LUI". [ Hadith rapporté par Muslim ]

C'est ainsi que le Prophète
(pbAsl) disait selon Abou Houreyra :
" Quand Allah Le Très Haut aime quelqu'un, l'Ange Gabriel (sur lui la paix) lance cet appel :" Allah le Très Haut aime untel, aimez le donc ! "
Ainsi il devient aimé des habitants du ciel et on le rend sympathique aux habitants de la terre. [ Hadith unanimement reconnu authentique ]

 
Les bienfaits de l'amour en Allah dans l'au-delà

Sous l'Ombre d'Allah
 
Selon Abou Houreyra le Prophète (pbAsl) a dit :
" Allah le Très Haut dira au jour de la résurrection : " Où sont ceux qui se sont aimés en Mon Nom glorieux ? Aujourd'hui Je les ombrage de Mon Ombre le jour où il n'y a d'autre ombre que la Mienne" [Rapporté par Muslim ]

 
Des chaires de lumière
Mou'adh a dit :
"J'ai entendu le Messager d'Allah dire : " Allah honoré et Glorifié a dit "Ceux qui s'aiment en Mon Nom Glorieux auront des chaires de lumière que leur envieront les prophètes et les martyrs"         [ Rapporté par At-tirmidhi ]

La Journée du Musulman


Accomplis-tu la prière du Fajr en groupe chaque matin à la mosquée ?

Accomplis-tu les cinq prières quotidiennes en groupe à la mosquée ?

As-tu lu quelque chose du livre d'Allah aujourd'hui ?

T'appliques-tu dans les évocations après chaque prière ?

Préserves-tu tes prières surérogatoires avant et après chaque prière obligatoire ?
 
As-tu prié avec crainte et méditation aujourd'hui ?

T'es-tu rappelé de la mort et de la tombe ?

T'es-tu rappelé du jour dernier et de ses horreurs et de ses difficultés ?
 
 
As-tu demandé trois fois à Allah qu'il te fasse entrer au paradis ?
 
As-tu demandé trois fois à Allah protection contre le feu ? Car le Prophète (salallahu 'alayhi wa
salam) a dit : « Celui qui demande trois fois le paradis à Allah, le paradis dit : Seigneur, fais-le
entrer au paradis. Et celui qui demande trois fois la protection contre le feu, le feu dit : Seigneur,
préserve-le du feu »
(Sahîh Al-Jâmi')
 

As-tu lu des paroles du prophète (salallahu' alayhi wa salam) ?
 
As-tu pensé à t'éloigner des mauvaises assises ?
 
As-tu essayé d'éviter de trop rire et de trop plaisanter ?
 
As-tu pleuré par crainte d'Allah le Très-Haut aujourd'hui ?
 
As-tu prononcé les évocations du matin et du soir ?
 
As-tu demandé pardon à Allah pour tes pêchés aujourd'hui ?
 

As-tu demandé à Allah le martyre avec sincérité ? Le prophète (salallahu 'alayhi wa salam) a dit :
« Celui qui demande à Allah le martyre avec sincérité, Allah lui fait atteindre le degré des
martyrs quand bien même il meurt dans son lit »
(Muslim).
 
 
As-tu demandé à Allah qu'il raffermisse ton cœur dans sa religion ?
 
As-tu profité des heures d'exaucement des prières pour invoquer Allah ?
 
As-tu acheté un nouveau livre sur l'islam pour accroître tes connaissances dans ta religion ?
 
As-tu demandé pardon pour les croyants et les croyantes ? Car il te sera inscrit une bonne
action pour chaque croyant et croyante.
 
As-tu loué Allah pour le bienfait de l'islam ?
 
As-tu loué Allah pour les bienfaits de l'ouïe, de la vue, de la raison et le reste de ses bienfaits?
 
As-tu dépensé pour les pauvres et ceux qui étaient dans le besoin aujourd'hui ?
 
As-tu délaissé la colère pour une cause te touchant directement, et essayé de ne te mettre en
colère que pour Allah le Très-Haut ?
 
T'es-tu éloigné de l'orgueil et de l'arrogance ?
 
As-tu visité un de tes frères en Allah ?
 
As-tu prêché tes frères, tes voisins, et ceux avec qui tu es en rapport ?
 
As-tu été bienfaisant envers tes parents ?


Lorsqu'une épreuve t'a touché, as-tu dit : « C'est à Allah que nous appartenons, et c'est vers lui
que se fera notre retour » ?
Car le prophète (salallahu' alayhi wasalam) a dit : « Prononcez la
formule de retour à Dieu pour tout, même pour les lacets de vos chaussures, car cela fait partie
des épreuves ».
Shaykh Al-Albâni l'a déclaré Hasan dans Sahîh Al-Kalam At-Tayyib (n°140).
 
 
As-tu fait cette invocation aujourd'hui : « Seigneur, je me réfugie auprès de toi contre le fait de
t'associer quelque chose alors que je sais, et je te demande pardon pour ce que je ne sais pas ».

Car celui qui fait cette invocation, Allah éloigne de lui le polythéisme majeur et mineur. (Sahih Al-
Jâmi').

Qu'Allah nous permette d'appliquer ces actes. Amine.

vendredi 16 avril 2010

Conseils pour faciliter l'apprentissage des 99 noms d’Allah

Tout d’abord il faut lire la liste des quatre vingt dix neuf noms d’ALLAH Le Glorieux, à chaque nom. Il faut essayer de trouver dans la mesure du possible un élément de notre vie ou de nos connaissances qui évoque chacun des noms. Par exemple pour le nom Le Clément, trouver un élément de notre vie qui nous fait sentir sa clémence comme le fait d’être musulman par rapport aux mécréants ; pour Le Miséricordieux, qui exprime l’amour d’ALLAH pour le pardon comme les péchés que Lui Seul peut pardonner. Si les exemples ne viennent pas facilement, cela n’est pas grave, il faut passer au nom suivant. Le but de cet exercice est de créer des associations entre les noms d’ALLAH et votre cœur pour en faciliter l’apprentissage.


Ensuite : 


Il faut apprendre les noms d’ALLAH Le Glorieux par groupe de trois. Une fois que l’on sait les trois premiers noms : DIEU, LE CLÉMENT, LE MISÉRICORDIEUX, dans l’ordre en les récitant à voix haute. Il faut ensuite réciter ces trois premiers noms à voix chuchotée et en fermant les yeux, jusqu’à ce que vous les sachiez bien (la voix chuchotée favorise la mémorisation ainsi que le fait de fermer les yeux). Se reposer deux ou trois minutes les yeux fermés en cherchant le calme. Puis il faut passer au trois noms suivants : LE SAINT, LE SOUVERAIN, LA PAIX et reprendre la même séquence :


  Réciter les trois noms à voix haute plusieurs fois.
  Réciter ces trois noms à voix chuchotée et en fermant les yeux jusqu’à ce que vous les sachiez bien.
  Se reposer deux ou trois minutes les yeux fermés en cherchant le calme.

L'importance de connaître les plus Beaux Noms d’Allah

Le fait de connaître les plus Beaux Noms d’Allah, revêt une importance capitale, pour les raisons suivantes :


1. La connaissance des Noms et Attributs d’Allah, est absolument la meilleure et la plus illustre des connaissances, car la grandeur de la science dépend de l’objet de cette science qui est ici Allah , à travers Ses noms, Ses attributs et actions. 


2. La connaissance d’Allah pousse à L’aimer, à Le craindre, à nourrir de l’espoir auprès de Lui et à œuvrer de manière sincère pour Lui.  


3. Connaître Allah par ses Beaux Noms consolide la foi.


4. Allah a créé les créatures afin qu’elles Le connaissent et L’adorent. C’est là le but qu’ils doivent atteindre.
Chercher à connaître Allah c’est se préoccuper du but pour lequel on a été créé et s’en détourner revient à négliger ce but. La foi ne se limite pas seulement aux paroles ; la vraie foi en Allah implique la connaissance par le serviteur de son Seigneur, de par Ses noms et attributs. Et sa foi se consolide proportionnellement à sa connaissance de son Seigneur.

5. La connaissance des Beaux Noms d’Allah est l’origine de toute science.


  

Les 99 noms d'Allah

Ce chiffre est fondé sur un hadith du Prophète rapporté par Abû Hurayra : 

"Certes Dieu a 99 noms, cent moins un. Quiconque les énumère entrera dans le Paradis ; Il est le singulier (witr) qui aime qu’on énumère Ses noms un à un " (Boukhâri, tome 8, B.12, R.12) 

C’est à Allah qu’appartiennent les noms les plus beaux. Invoquez- Le par ces noms et laissez ceux qui profanent Ses noms : ils seront rétribués pour ce qu’ils ont fait. (A’raf:180)


Une partie de ces noms est mentionnée dans le Coran et une partie dans la Sunnah. Ce ne sont pas de simples noms dépourvus de tout sens, mais ce sont tous des noms qualificatifs. C'est-à-dire qu'ils nomment et qualifient Allah, cependant l'essence nous est inconnue.
Ce point est fondamental et mérite toute l'attention du croyant. 

Ainsi, le devoir de tout musulman est de connaître les noms d'Allah .
Les connaître signifie retenir les noms et leur significations. Cela permet de mieux connaître Celui que l'on adore.

Et pour saisir cette occasion, les voici donc:

6- Croire au Destin



La Croyance en la Prédestination  

Le libre-arbitre 

La Prédestination n'est pas un prétexte à la résignation

5- Croire au Jour dernier


  Le Jour Dernier ou Jour de la Résurrection est le jour où les comptes seront faits, où les récompenses seront attribuées. 
On l'appelle ainsi car ca sera le tout dernier Jour, où il n'y aura pas d'autres jours après lui, où les gens du Paradis et de l'Enfer gagneront leurs demeures. La Croyance au Jour Dernier comprend trois points : la Résurrection, la Rétribution et le Paradis et l'Enfer, nous allons terminer en donnant une explication relative au Jour Dernier.

1 La Résurrection
2 La Rétribution
3 Le Paradis et l'Enfer
4 Ce qui est relatif au Jour Dernieret ICI

4- Croire aux Prophètes

Un Envoyé est un être humain à qui il est révélé une législation qu'il se doit de transmettre. Le premier des Envoyés est Nouh (Noé), le dernier c'est Mouhamed .

            Allah dit :
« Certes, nous t'avons révélé le Livre comme nous l'avons fait avec Nouh (Noé), ainsi qu'aux Prophètes après lui [...] » Sourate 4. Les femmes (An-Nissa). V163
 
Allah , dit de Mouhamed :
« Mouhamed n'est le père d'aucun de vous, mais il est l'Envoyé de Dieu et le Sceau des Prophètes. » Sourate 33. Les coalisés (Al-Ahzab). V40

Il n'est pas une communauté qui n'ait vécu sans qu'Allah, ne lui ait envoyé un Messager portant à son peuple un Livre, ou un Prophète à qui il révèle une législation, déjà révélée auparavant, pour la revivifier.

"Nous avons certainement envoyé à chaque communauté un Messager, pour leur dire d'adorer Dieu et d'éviter toute fausse divinité." Sourate 16. Les abeilles (An-Nahl). V36

"Alors qu'il n'y a pas de communauté où un avertisseur ne soit passé."
Sourate 35.
Le Créateur (Fatir). V24

"Certes nous avons descendu la Torah en laquelle il y a une direction et une lumière, et avec laquelle les Prophètes qui s'étaient soumis jugeaient ceux qui se sont judaïsés." Sourate 4.Les femmes (An-Nissa). V44


Les Envoyés de Dieu sont des êtres humains créés, ne possédant aucune des particularités d'un Rabb (créateur, maître et administrateur de la création), ni celles d'une divinité.
Allah dit , à propos de Son Prophète Mouhamed , qu'il est à la tête de tous les Messagers et même le plus important détenant le plus haut rang.

"Dis, je ne possède pour vous rien qui puisse vous nuire, ni de direction. Dis, vraiment, personne ne saura me protéger de Dieu, et jamais je ne trouverai de refuge contre Lui" Sourate 72. Les djinns (Al-Jinn). V21/22


Les Envoyés sont également concernés par ce qui affecte les humains, tels la maladie, la mort, le besoin de se nourrir et tout ce que peut connaître un être humain. Allah le Très-Haut dit au sujet d'Ibrahim (Abraham) évoquant son Seigneur avec les propos suivants :

«C'est Lui qui me nourrit, qui m'abreuve, et lorsque la maladie m'atteint, Il me guérit. C'est lui qui me fera mourir et me ressuscitera.» Sourate 26. Les poètes (As-Shuaraa). V80

Allah décrit les Envoyés comme détenant le plus Haut degré de servitude et fait leur éloge. Il dit de Nouh (Noé) :« [...] Il était vraiment un serviteur reconnaissant. »
Sourate 17. Le Voyage Nocturne (Al-Isra). V3

Et Il dit de Mouhamed - Paix et Bénédiction de Dieu sur lui :

«Que soit béni celui qui a fait descendre al-Furqan ( Le Coran) sur Son Serviteur pour être l'avertisseur des mondes» Sourate 25. Le discernement (Al Furqane). V1

Il dit d'Ibrahim (Abraham), d'Ishaq (Isaac), de Ya'qoub (Jacob) - Paix et bénédiction sur eux :

" Et cite nos serviteurs Ibrahim de clairvoyance. Oui, nous les avons élus pour rappeler la demeure, Ils sont pour nous parmi les meilleurs élus"
Sourate 38. Sad V45/46

Il dit de Issa (Jésus) - Paix et Bénédiction sur Lui :

"Il n'est qu'un serviteur que nous avons couvert de bienfaits et nous en avons fait un exemple pour les enfants d'Israël" Sourate 43. L'ornement (Azzukhruf). V59


La croyance aux Envoyés comprend quatre points :

1 - Croire avec conviction que leur message est véridique, venant de Dieu le Très-Haut. Celui qui nie un seul des messages, a de ce fait nié l'ensemble des messages.

D'après la parole d'Allah :

"le peuple de Noé a traité les Envoyés de menteurs."
Sourate 26.
Les poètes (As-Shuaraa). V105

Allah les a déclarés calomniateurs de tous les Envoyés, pourtant, il n'y eut d'autres Messagers jusqu'alors, lorsqu'ils traitèrent Nouh (Noé) de menteur.
Les Chrétiens qui ont traité Mohamed
de menteur ne voulant pas ainsi le suivre, traitent par ce fait également de menteur Jesus, fils de Maryam (Marie) - Que Dieu soit satisfait d'elle - , qu'ils ne suivent pas, surtout que ce dernier a annoncé la venue de Mouhamed. L'annonce de la bonne nouvelle faite par Issa (Jésus) aux Chrétiens de la venue du Prophète Mouhamed, ne signifie rien d'autre qu'il est envoyé par Dieu pour leur éviter l'égarement et les guider vers la voie droite.


2 - De ce que comprend la Foi en les Envoyés : Croire en tous les Messagers dont les noms nous sont connus, par exemple Mouhamed, Ibrahim (Abraham), Moussa (Moïse), Issa ( Jésus ) et Nouh (Noé) - Paix et Bénédictions sur eux ainsi que sur leurs familles - .
Ces cinq Messagers sont des hommes de bonne volonté. Dieu les a cités en deux endroits différents, dans la sourate La consultation :
Quant à ceux que nous ne connaissons pas, nous y croyons en totalité.Allah dit :
« Nous avons envoyé avant toi des Messagers, nous avons fait mention d'une partie d'entre eux, et le reste que nous n'avons pas mentionné. » Sourate 40. Le Pardonneur (Gafir). V78


3 - De ce qu'implique la croyance en ces Envoyés : Il faut croire en ce qui nous est parvenu comme authentique concernant ces Messagers. »


4 - L'application du contenu du message apporté par le dernier d'entre eux : le Sceau des Prophètes envoyé à l'ensemble de l'humanité.

Allah dit :

« Non !... Par ton Seigneur! Ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu'ils ne t'auront demandé de juger de leurs disputes et qu'ils n'auront éprouvé nulle angoisse pour ce que tu auras décidé, et qu'ils se soumettent complètement [à ta sentence]. » Sourate 4. Les Femmes (An-Nissa). V65

La croyanc ces dires et les a rendus caduques, en disant :
« Et rien n'empêche les gens de croire, quand la guidée leur est parvenue, sauf qu'ils disent : Dieu suscite-t-il un homme comme Messager ? Dis, s'il n'y avait que des anges sur terre qui marchent en tranquillité, nous aurions certes fait descendre sur eux du ciel, un ange comme Messager » Sourate 17. Le voyage nocturne (Al-Isra). V94/95

Allah a annulé cette prétention, car il faut que le Messager soit vraiment un humain, sachant que les habitants de la terre sont des humains. Si les habitants de la terre étaient des Anges, Dieu aurait sûrement envoyé un Ange comme Messager.

C'est ainsi qu'Allah le Très-Haut nous a informé sur ceux qui traitent de menteurs les Envoyés, ils disent :

« Vous n'êtes que des humains comme nous, voulez-vous nous empêcher d'adorer ce que nos ancêtres adoraient ? Venez donc à nous avec une autorité évidente ! Les Messagers leur disaient : « Nous ne sommes certes, que des hommes comme vous, mais Dieu favorise qui Il veut parmi Ses esclaves, et qu'aurions-nous à venir avec quelque autorité » Sourate 14. Abraham (Ibrahim). V10

Qu'Allah soit satisfait d'eux

3- Croire aux Livres

Il s'agit des Livres que Dieu le Très-Haut a descendu sur Ses Envoyés, comme miséricorde et direction, pour toute la création, leur permettant d'obtenir le bonheur dans ce monde et dans l'autre.

La croyance en ces livres comprend quatre points :
 

1 - Croire qu'ils descendent vraiment de Dieu le Très-Haut


2 - Croire aux Livres dont les noms nous sont connus :

Le Coran, descendu sur Mûhammad *

L'Evangile, descendu sur 'Issa - Jésus **

Les Psaumes [az-Zabour] donnés à Dawoud [David] **

La Torah, descendu sur Moussa - Moïse **


* Paix et Bénédiction de Dieu sur lui
** Que la Paix soit sur lui
Quant aux Livres Révélés dont nous ne connaissons pas les noms, nous y croyons dans leur totalité.


3 - Attester l'authenticité des informations contenues dans les Livres, telles les informations du Coran et celles qui n'ont pas été changées ou altérées des livres antérieurs.


4 - L'application des prescriptions non abrogées qu'il faut accepter et auxquelles il faut se soumettre ayant saisi ou non leurs sens profonds. L'ensemble des Livres antérieurs a été abrogé par le Noble Coran.


Allah dit :

« Et nous avons descendu sur toi le Livre en toute vérité, qui confirme les Livres antérieurs et que nous préservons contre toute altération » [ Sourate 5 - La table servie (Al-Maidah) - Verset 48 )
C'est-à-dire qu'il fait autorité sur les Livres antérieurs. Ceci étant, il n'est pas permis d'appliquer une prescription contenue dans ces Livres, sauf si celle-ci est attestée par le Coran et donc après son approbation.


La croyance en ces livres produit des effets considérables, parmis ceux-ci :
  • La reconnaissance de l'intérêt et le soin qu'Allah porte à Ses Serviteurs, sachant qu'Il a descendu sur tous les peuples un Livre pour les guider.
  • La reconnaissance de l'infinie Sagesse de Dieu dans Ses Institutions, du fait qu'Il a institué pour chaque peuple ce qui convient à leurs situations.
 
Allah dit :
" Nous avons établi pour chacun une loi et une voie "[Sourate  5 La table servie (Al-Maidah) Verset 48]

  • La gratitude envers Dieu pour tous les bienfaits qu'Il accorde à Sa création.      

 Source

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
SVP n'oubliez pas de laissez des commentaires afin d'enrichir ce site, Barak Allahu Fikoum...